Historique de la colonie

La Colonie de Loutze

Dans les hauts des Mayens de Chamoson-Ovronnaz, à 1633m, au lieu dite Pro Paron, une colonie de vacances est implantée dans un magnifique replat, en aval des écuries de l'Alpage de Loutze.       

 On y accède par une route de montagne goudronnée partant de la route   << Mayens de Chamoson-Ovronnaz >>.

Cette  colonie a une belle histoire, parfois triste, parfois merveilleuse.

Le 6 mars 1889, naissait à Chamoson une fille dans la famille de Luis Delaloye. Cette fille,Marie Louise, fréquente les écoles de Chamoson puis se dirige sur Fribourg pour faire des études d'infirmière, son frère Paul étant médecin. En 1919, à l'âge de trente ans, elle reçoit son diplôme d'infirmière.

L'autorité communale de Chamoson la nomme infirmière visiteuse pour la Commune.Dévouée et serviable, elle exerce avec amour son beau métier auprès des malade sur le territoire.

Lors de sa mission, elle constate que beaucoup d'enfants ont des réactions au vaccin contre la tuberculeuse. Un moyen pour lutter contre ce fléau, des vacances à la montagne.

En 1934, elle  contacte le conseil Bourgeoisial de Chamoson dans le but de construire une colonie sur les haut des Mayens sur le terrain leur appartenant. La Bourgeoisie lui cède la surface nécessaire et le bois pour la construire.

Magnifique, les enfants de la Commune chaque année se rendent donc à la colo pour une période de quinze jours pour les garçons et quinze jours pour les filles .

Des religieuses dévouées et des bénévoles font tourner la maison mais toujours sous la direction parfois sévère de Mademoiselle Delaloye  comme les chamosards l'appelaient.

Cette bâtisse était construite pour recevoir les enfants de la commune à chaque période.

Seulement elle n'était pas construite pour l'hiver, construction assez légère, durant l'hiver 1964/65 elle n'a pas résisté au poids de la neige ainsi non plus à une coulée qui est venue frapper la maison.

Durant l'année 1968,avec un courage exemplaire et une volonté à vaincre  toute épreuve, comme on la connaissait, Mademoiselle  Delaloye décide de reconstruire une nouvelle colonie, en y engageant toute ses économies, comme la première fois e 1934.

A partir de l'année 1969, les enfant de la commune peuvent à nouveau profité de la nouvelle colonie, construction avec un rez de chaussée en pierres et béton, et un étage en bois avec 14 chambres et 64 lits aménagés.

Un grand merci à Mademoiselle qui, par ce moyen, a enrayé le fléau de la tuberculeuse.

En 1987, est constitué un droit distinct et permanent (DDP) N°1344 avec une surface totale de

7897 m2, propriété des paroisses de Chamoson pour 2/3 et de St.Pierre de Clages 1/3.

AM.2014